[Pour critique]

Un virus de singe, le SV40 dans un vaccin?

Au cours d’une interview de 1986 (jamais ‘diffusée en masse’), le Docteur Maurice Hilleman a reconnu qu’il a importé des singes contaminés par le virus SV40 en Amérique.

Par ailleurs, Hilleman a admis que la propagation du virus du sida s’est faite de cette manière.

Il est considéré comme le plus grand spécialiste mondial en matière de vaccins.

Ces recherches portaient sur un vaccin au sein de la Société Pharmaceutique Merck.

Vidéo sous-titrée en français [des passages sont inaudibles].

Or, les interviewers se moquent carrément de ses révélations.

Est ce le dénigrement volontaire d’une information?

Pourtant, ce sont les mots d’un grand scientifique de Merck.

Lorsqu’ils lui ont demandé, pourquoi cette affaire n’a pas été communiquée à la presse.

Il a répondu:

‘Évidemment, vous ne sortez pas cela, c’est une affaire scientifique au sein de la communauté scientifique.’

Entre 1955 et 1962, des échantillons du vaccin antipoliomyélitique injecté ont été contaminés par un virus dérivé du singe nommé Simian Virus 40. Ces vaccins sont produits en cultivant le virus de la poliomyélite sur une lignée cellulaire dérivée de cellules rénales de singe vert d’Afrique. Plus tard, il a été découvert que des vaccins étaient contaminées par le SV40

LE DR MAURICE HILLEMAN EXPLIQUE POURQUOI LES VACCINS DE MERCK ONT ​​PROPAGÉ LE SIDA ET D’AUTRES FLÉAUX DANS LE MONDE

‘L’un des scientifiques des vaccins les plus éminents de l’histoire de l’industrie des vaccins (un scientifique de Merck) a réalisé un enregistrement, sur lequel, il admet que les vaccins administrés aux Américains étaient contaminés par des virus de la leucémie et du cancer.’

‘Maurice Ralph Hilleman, un microbiologiste américain spécialisé dans l’étude des vaccins, a développé plus de trois douzaines de vaccins.

Wikiped le décrit comme un grand microbiologiste.

Le Docteur Hilleman a expliqué comment il a emmené à New York des primates infectés originaires d’Afrique. 

A cette époque, Litton Bionetics, en association avec l’Agence Internationale de recherche sur le Cancer (IARC), menait dans cette région de nombreuses études sur des populations indigènes.

Ces études portaient sur des virus cancérigènes et sur la fabrication de vaccins…” 

[Vidéo en archive]

Extraits tirés, de ce long-métrage, du documentaire sur la ‘folie médicale, destinée dans la préparation au bioterrorisme’ [lien mort] – This feature length documentary about medical madness, cloaked in bioterrorism preparedness]

~

[Mise à jour]

Dans la vidéo Hilleman parle du SV40.

‘Un virus de singe lié à des cancers humains peut avoir contaminé le vaccin antipoliomyélitique, pendant des années.’

Par ailleurs, des nouveaux documents montrent que le virus du singe est présent dans un vaccin antipoliomyélitique plus récent.

En 1961, des responsables de la santé ont découvert que le SV40 causait des tumeurs malignes chez les animaux de laboratoire et ‘le gouvernement américain a ordonné aux fabricants de le supprimer’.

Mais des notes de service internes de Lederle Laboratories, le principal producteur de vaccin contre la poliomyélite aux États-Unis, indiquent que le SV40 n’a peut-être pas été complètement supprimé. [….]

’60 études en laboratoire confirment le lien entre le cancer et un vaccin que vous aviez probablement eu pendant votre enfance.’

Barbara Loe Fisher, présidente et cofondatrice du National Vaccine Information Center (une organisation à but non lucratif qui prône la sécurité des vaccins), a témoigné devant le sous-comité sur les droits de l’homme et le bien-être du ‘House Government Reform Committee’, en septembre 2003:

‘[..] les agences de santé fédérales américaines admettent les deux faits suivants:

(1) le vaccin antipoliomyélitique Salk mis à la disposition du public entre 1955 et 1963 a été contaminé par le SV40;

(2) et le SV40 s’est avéré provoquer le cancer chez les animaux.’

[- Extrait de ‘Comment joue-t-on au jeu de la polio?‘ (tous les liens n’ont pas été vérifiés)]


Mises à jour et autres

Étienne DE HARVEN est docteur en médecine et membre du Comité consultatif du panel présidentiel sud-africain sur le SIDA.

Il a derrière lui une brillante carrière dans l’utilisation en microscopie électronique pour étudier les rétrovirus depuis les années 50.

Anatomopathologiste et microscopiste électronicien, cela l’a mené au Sloan Kettering Institute à New-York et à l’Université de Toronto.

Il déclarera:

AUCUN agent pathogène n’a JAMAIS été prouvé coupable du SIDA.’

La “séro-positivité” peut être causée par toutes sortes d’autres choses; malaria, lèpre, syphilis, les transfusions, les vaccinations, etc ..


.

[03.04.2021]

Fait troublant – Lanceuse d’alerte sur les vaccins Brandy Vaughan a été retrouvée morte chez elle. Enquête ouverte par la police

La lanceuse d’alerte sur les vaccins, Brandy Vaughan, ancienne directrice des ventes de la société pharmaceutique Merck et fondatrice de learntherisk.org, a été retrouvée morte chez elle, à côté de son fils de neuf ans, le 8 décembre 2020.

Son site web est dédié à l’éducation des gens sur les risques associés aux vaccins.

Le bureau du shérif du comté de Santa Barbara a annoncé une enquête sur les circonstances de sa mort.

[Mises à jour – Le bureau du coroner publie les conclusions de l’enquête sur la mort de Brandy Vaughan]

Un an avant sa mort, elle a publié un message sur Facebook déclarant qu’elle craignait pour sa vie et qu’elle n’était pas suicidaire. Le rapport du coroner indique qu’elle est décédée d’un caillot de sang. [Wikiped]

.
.
  • Jenny McCarthy reste persuadée que son fils est devenu autiste après avoir été vacciné. Comme la star américaine, de plus en plus de parents redoutent la vaccination et la refusent pour leurs enfants, malgré la pression de la plupart des pédiatres. [2015]
.

L’origine du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) serait simienne selon la théorie la plus communément admise par la communauté scientifique.

Cette théorie se base sur l’analyse phylogénétique des lentivirus (famille à laquelle appartient le VIH) qui lie les deux types de VIH avec le virus d’immunodéficience simien (VIS), qui est également la cause chez les singes d’un syndrome d’immunodéficience comme le Sida chez l’Homme.

En 1992, une poignée de scientifiques, à travers un article de Tom Curtis, proposent une théorie selon laquelle le sida aurait pour origine une campagne de vaccination anti-polio pratiquée en République démocratique du Congo, ancienne colonie belge appelée Congo belge à l’époque.

Edward Hooper reprend cette thèse et l’étaye en recueillant documents et témoignages sur le terrain.

Son travail est soutenu par Bill Hamilton qui l’accompagne au Congo pour recueillir des données.

À l’issue de ces recherches, le livre The River, A Journey to the Source of HIV and AIDS est publié, auquel fera suite le documentaire Les origines du SIDA .

.
  • Virus – vaccins – Les mensonges des lobbies pharmaceutiques .. avec Sylvie Simon… [2009]
Formidable cette femme.
Paix à son âme

8 parties avec Sylvie Simon – Playlist: ICI

La Question des Vaccins [vidéo] – Sylvie Simon avec Words and Health

Les vaccins se vendent comme la lessive, en affirmant n’importe quoi, juillet 2012 par Sylvie Simon

Livre

Un nouveau moyen de liquider les stocks de vaccins par Sylvie Simon sur altermonde-sans-frontiere.com

.

[09-09-2009]

‘Vaccin ou arme de destruction massive? Plainte FBI: Jane Burgermeister’

La plainte déposée auprès du FBI, en avril 2009 par Jane Burgermeister, autrichienne, journaliste scientifique d’investigation

Article source relayé: du collectif citoyen,

“Le cri pour la vie”, non à la vaccination! [Archive / ou ICI]

~
.

Jane Bürgermeister est une journaliste d’investigation autrichienne qui, à l’approche de la date de sortie prévue en juillet 2009 du vaccin Baxter contre la grippe porcine (H1N1) ‘pandémique’, a averti le monde que le plus grand crime de l’histoire de l’humanité était en cours.

Plus tôt en 2009, elle avait déposé des accusations criminelles auprès du FBI contre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Nations Unies (ONU) et plusieurs des plus hauts responsables du gouvernement et des entreprises, les accusant de bioterrorisme et de tentatives de meurtre de masse. Elle avait également préparé une injonction contre la vaccination forcée qui était légiférée en Amérique.

Ces actions faisaient suite à ses accusations déposées en avril 2009 contre Baxter AG et AVIR Green Hills Biotechnology d’Autriche pour avoir produit un vaccin contaminé contre la grippe aviaire , alléguant qu’il s’agissait d’un acte délibéré visant à provoquer et à tirer profit d’une pandémie.

.

‘Il peut muter en une version encore plus dangereuse qui déclenche de nouvelles flambées.’

  • La santé des enfants non vaccinés – Au-delà de la polémique! Françoise Berthoud – Video [2009]
.

‘À quelques exceptions près, les adjuvants sont étrangers à l’organisme et provoquent des effets indésirables.’

La partie 1 traite des types d’adjuvants suivants (d’après Gupta et al, 1993):

  • Émulsions d’huile
  • Adjuvants d’huile émulsionnée de Freund (complets et incomplets)
  • Arlacel A
  • Huile minérale
  • Adjuvant d’huile d’arachide émulsionnée (adjuvant 65)
  • Composés minéraux
  • Produits bactériens
  • Bordetella pertussis
  • Composant P40 dérivé de Corynebacterium granulosum
  • Lipopolysaccharide
  • Mycobacteriwn et ses composants
  • Toxine cholérique
  • Les liposomes
  • Complexes immunostimulants (ISCOM)
  • Autres adjuvants
  • Squalène
.
  • Le 11 mai 1987, le London Times, l’un des journaux les plus respectés au monde, publie un article explosif intitulé ‘Le vaccin contre la variole a déclenché le virus du SIDA’.
.

Vaccins / vaccins

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *