Drogues Toxiques Armes

Aspartame : Le mal caché du siècle…

Q. Comment s’est-on aperçu que l’aspartame est nocif pour la santé? 
R. Comme on peut le constater à la lecture de 2 articles parus en 95 dans le magazine américain Nexus (pour en savoir plus, il est recommandé de prendre connaissance de la traduction de ces articles disponibles au: 
Les toutes premières études des effets de l’aspartame sur des singes menées en 1969 par le Dr. Harry Waisman révélèrent sans équivoque sa nocivité. 
Plusieurs autres études indépendantes ont depuis corroboré ce fait. Mais l’aspartame a tout de même été approuvé. Comment? 
Le comité de la FDA (Food and Drug Administration) américaine chargé d’étudier les demandes d’approbation de nouveaux produits s’est refusé durant 16 ans à autoriser l’usage de ce produit dans l’alimentation humaine en raison des études démontrant sa nocivité. 
Mais l’ancien président Ronald Reagan, un ami du président de la compagnie Searle qui a concocté l’aspartame (Searle a depuis été rachetée par Monsanto, la tristement célèbre multinationale ayant mis au point de nombreuses plantes transgéniques), a mis à la porte de la FDA le commissaire en chef qui refusait à l’époque de faire approuver l’aspartame contre l’avis de ses propres experts. 
Il a nommé à sa place le Dr. Arthur Hull Hayes qui lui n’a pas eu la moindre hésitation à imposer en 1986 l’approbation de l’aspartame en dépit de l’opposition initiale d’une majorité de membres du Comité d’évaluation de la FDA. 
Peu après, ce triste personnage démissionnait et était engagé à fort salaire par la firme de relations publiques de Searle. Depuis il a systématiquement refusé de faire toute déclaration publique à ce sujet. 
Voici la liste complète des problèmes de santé que l’aspartame engendre ou aggrave: 
  • Crises d’épilepsie ou d’apoplexie et convulsions
  • Étourdissements et vertiges
  • Tremblements
  • Migraines et violents maux de têtes (déclenchés ou causés par une consommation chronique)
  • Pertes de mémoire (un des effets fréquents de la toxicité de l’aspartame)
  • Difficulté d’élocution
  • Confusion
  • Engourdissements ou fourmillements dans les extrémités
  • Fatigue chronique
  • Dépression
  • Insomnie
  • Irritabilité
  • Accès de panique (réaction courante à la toxicité de l’aspartame)
  • Changements de personnalité profonds
  • Phobies
  • Rythme cardiaque rapide, tachycardie (une autre réaction fréquente de l’aspartame)
  • Problèmes d’asthme
  • Douleurs de poitrine
  • Hypertension (pression sanguine élevée)
  • Nausées et vomissements
  • Diarrhée
  • Douleurs abdominales
  • Douleurs en avalant
  • Démangeaisons
  • Urticaire
  • Autres réactions allergiques typiques
  • Difficulté de contrôle du taux de sucre dans le sang (hypoglycémie ou hyperglycémie)
  • Problèmes menstruels ou changements dans le cycle menstruel
  • Impotence et problèmes sexuels
  • Besoin maladif de manger sans cesse
  • Embonpoint
  • Perte de cheveux (calvitie) ou cheveux de plus en plus clairsemés
  • Sensation brûlante en urinant et diverses autres problèmes urinaires
  • Soif ou faim excessives
  • Ballonnements, oedèmes (rétention des liquides)
  • Susceptibilité aux infections
  • Douleurs aux articulations
  • Cancer du cerveau
  • Mort

L’aspartame provoque des symptômes semblables aux maladies suivantes, ou bien les aggrave:
  • Fibromyalgie
  • Arthrite
  • Sclérose en plaques
  • Maladie de Parkinson
  • Lupus
  • Sensibilité multiple aux produits chimiques
  • Diabètes et complications diabétiques
  • Épilepsie
  • Maladie d’Alzheimer
  • Malformations congénitales
  • Syndrome de fatigue chronique
  • Lymphome (tumeur maligne du tissu lympoide)
  • Maladie de Lyme (normalement causée par un minuscule parasite)
  • Troubles liés au manque d’attention
  • Troubles de panique
  • Dépression et autres troubles psychologiques
On trouvera aussi sur ce site quelques autres documents en français sur l’aspartame:

Journée mondiale de sensibilisation aux méfaits de l’aspartame

Transcription d’une conférence de Betty Martini sur l’aspartame 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.