Des extraits de

‘Les racines cachées de la Turquie moderne’,

‘Juifs sionistes derrière le génocide arménien’,

par Jack Manuelian

(sur Veterans Today, cependant l’article trouvé sur le sujet de J. Manuelian est ‘LE GÉNOCIDE ARMÉNIEN A-T-IL ÉTÉ UN ESSAI POUR L’HOLOCAUSTE JUIF?‘)

[Note de rédaction de VT: ‘Nous reproduisons ici un article fascinant qui met à nu les forces maçonniques et sionistes cachées qui ont façonné l’État moderne de la Turquie tout en assassinant des millions de personnes. Espérons que cet article aidera nos lecteurs à mieux comprendre les événements actuels dans la région à un moment où l’histoire semble se répéter alors qu’une fois de plus, le contrôle des champs pétrolifères et des pipelines se dispute avec des résultats génocidaires.’]

Les plans du génocide arménien de 1915 à 1923, où un million et demi d’ Arméniens ont péri d’une manière barbare sur leurs terres ancestrales dans la Turquie moderne, ont été élaborés et mis en place dans les années 1910 ou 1912.

Dans le livre “les affaires internes de la révolution ottomane” (Inner Folds of the Ottoman Revolution) publié en 1929, écrit par Mevlan Zadeh Rifat, un auteur turc pro-sultan, affirme que le “génocide arménien a été décidé en Août 1910 et en Octobre 1911, par un comité de Jeunes Turcs entièrement composés de ”Juifs” des Balkans.

Ce comité se présentaient sous une secte syncrétiste judéo-musulmane, qui comprenait Talaat, Enver, Behaeddin Shakir, Jemal et Nizam, s’affichant comme des musulmans.

Ils se sont réunis dans la loge / l’hôtel du grand Orient de Salonika (Salonique) financée par Rothschild.

Syncrétisme signifie une combinaison de différentes formes de croyances ou de pratiques; la franc-maçonnerie correspond à cette description.

.

Tandis que les maçons ont commencé la révolution en 1897 en France avec le cri ‘liberté, fraternité, égalité’, les Jeunes Turcs ont utilisé le même slogan dans leur révolution de 1908.

Un document d’une conférence de 1994 de Joseph Brewda de l’Institut Schiller, intitulé ‘Palmerson lance les Jeunes Turcs pour contrôler de façon permanente le Moyen-Orient’, affirme que le fondateur des Jeunes Turcs était un certain juif du nom d’Emmanuel Carasso.

Il déclare:

‘Carasso a créé la société secrète les Jeunes Turcs dans les années 1890 à Salonique, à cette époque-là une partie de la Turquie, et maintenant elle fait partie de la Grèce.

Carasso était aussi le grand maître d’une loge maçonnique italienne là-bas, appelée Macedonia Resurrected.

La loge était le quartier général de ces Jeunes Turcs, et tous les meilleurs hauts dirigeants de jeunes Turcs y étaient membres.’

.

En outre, M. Brewda a ajouté:

‘… Pendant le régime des Jeunes Turques, Carasso a continué à jouer un rôle de premier plan. Il a rencontré le sultan pour lui dire qu’il a été renversé, qu’il était chargé de mettre le sultan en résidence surveillée, et il a dirigé l’interconnexion des renseignements des Jeunes Turques dans les Balkans. Et, il était en charge de tous les approvisionnements alimentaires dans l’empire pendant la Première guerre mondiale.’

Il est ironique que quatre siècles après que les sultans turques eurent accueilli les Juifs européens expulsés vers la Turquie, certains des Juifs appartenant à des sociétés clandestines et au sionisme, chassèrent le sultan du pouvoir, au début du 20e siècle, pour détruire l’Empire ottoman.

Et, ils célébrèrent leur victoire en massacrant par procuration presque tout le peuple arménien chrétien; un million et demi d’arméniens, un demi million de Grecs, et un demi million de Chrétiens Assyriens et Araméens.

En 1982, après que l’armée israélienne ait conquis le Liban, ils ont célébré leur victoire en massacrant par procuration des enfants et des femmes dans le camp palestinien de Chatila, au Liban, en permettant à des milices de combattants phalangistes libanais de se déplacer dans le camp pendant deux jours et d’assassiner ses habitants.

Quatre-vingt pour cent des habitants du camp ont été tués.

Presque tous les morts étaient des vieillards, des femmes et des enfants, et tous sans sans armes. Pas une arme, pas un couteau n’ont été trouvés en leur possession, affirme un témoin palestinien. [..]

.

M. Brewda écrit:

‘Un autre domaine important est la presse. Bien au pouvoir, les Jeunes Turques dirigent plusieurs journaux, dont “les jeunes Turcs”, et son rédacteur en chef, n’était nul autre que le dirigeant sioniste russe Vladimir Jabotinsky. Jabotinsky avait été éduqué en Italie.’

Plus tard, il a commencé le parti politique terroriste Irgun en Israël.

Vladimir Ze’ev Jabotinsky
.

M. Brewda, en ignorant la possibilité que Talaat aurait pu être un crypto-juif infiltré, écrit:

‘Bien sûr, il y avait aussi quelques Turcs qui ont aidé à mener le mouvement des Jeunes Turcs.

Par exemple, Talaat Pacha [..] était le ministre de l’Intérieur et le dictateur du régime pendant la première guerre mondiale.

Il était aussi un membre de la loge maçonnique italienne de Carasso à Salonique.

Un an avant le coup d’État de 1908, Talaat est devenu le grand maître du Rite Maçonnique Écossais dans l’Empire ottoman.

Si vous cherchez dans les archives au siège du Rite écossais à Washington D.C., vous constaterez que la plupart des dirigeants Jeunes Turcs étaient des fonctionnaires du Rite écossais.’

”Afin de ne pas révéler aucun motif plausible pouvant relier les planificateurs réels au génocide, le régime a impliqué un autre parti [à savoir des Turcs musulmans, les Kurdes et les Azéris], qui ont été manipulés par des couches d’influences, fournissant une couverture suffisante pour les planificateurs.’ [..]

.

Une autre source est le long article, ‘The Armenian & Jewish Genocide Project: Eliminating Ethnic Conflict Along the Oil Route From Baku to the Suez Canal Region’, de Clifford Shack et publié sur son site web.

M. Shack écrit:

‘Dans les années 1880, la branche française de la famille Rothschild a acquis des intérêts dans les champs pétrolifères russes de Bakou dans le but d’approvisionner leur raffinerie sur l’Adriatique en pétrole russe bon marché. [..]

Avec le succès du nouveau chemin de fer, les Rothschild avaient plus de pétrole qu’ils ne pouvaient en vendre.

Surmontant leur peur de concurrencer le géant pétrolier Standard [des États-Unis], ils ont cherché les immenses marchés [de l’Extrême-Orient] à l’est de Suez.’

Puits de pétrole dans les environs de Bakou pompant du pétrole dans des réservoirs de lacs, il y a plus de 100 ans.
La catastrophe écologique sévit toujours dans la région.
Photo: Archives nationales d’Azerbaïdjan.

Par la suite, M. Shack avance son point de vue:

‘[…] Trois ans après leur entrée chez Royal Dutch, la production à Bakou s’arrêtera brusquement en 1905.

Bien que secouée par l’activité politique, la principale perturbation est due à la violence du conflit ethnique entre les musulmans de la région et la population minoritaire d’Arméniens qui sont Les chrétiens.

Ce conflit ethnique a provoqué la première interruption de la distribution de pétrole sur le marché mondial.

Le pétrole standard a rapidement supplanté les besoins des marchés concernés car sa source fonctionnait sous le couvert de la paix. Le groupe Royal/Dutch/Shell (et les Nobles) ont vu leurs investissements à Bakou s’envoler.

Le conflit ethnique était à l’origine de l’affaire. Sans se tromper, nous pouvions supposer qu’ils ont pris des mesures pour éliminer la possibilité que cela se reproduise.’

.

Les sociétés pétrolières semblent avoir tiré les leçons de l’histoire, parce qu’avant que la construction de l’actuel pipeline Bakou-Ceyhan ne commence, quelqu’un s’est assuré qu’il ne restait plus d’Arméniens à Bakou. [..]

Traductions d’extraits de ‘Jews, Zionists Behind Armenian Genocide Holocaust’

en copie sur veteranstodayarchives.com

Ref, autres et mises à jour 

  • Dans Wikipedia et les encyclopédies juives [comme ici], nous lisons que Donmeh est un mot turc pour ‘apostat’. Et, il fait référence aux Juifs du Proche-Orient qui ont suivi Sabbatai Zevi [il était kabbaliste, soufiste, gnostique, mystique, occultiste] dans l’Islam en 1666 [S. Zevi a pris le nom d’Aziz Mehemet]. Mais leurs adeptes sont restés secrètement Juifs, et ils ont continué à pratiquer des rituels juifs en adorant Sabbatai comme un Messie et une incarnation de Dieu. Ils sont appelés des sabbatéensWikiped
.
  • Les prétentions messianiques de Sabbatai Zevi avait conduit les rabbins à le placer, lui et ses partisans, sous une interdiction de cherem, un type d’excommunication dans le judaïsme. 1666, par David Livingstone
  • Le mouvement Jeune-Turc et la connexion avec les Rothschilds [archive]
.
  • ‘Le fondateur des Jeunes Turcs était un responsable du B’nai B’rith italien du nom d’Emmanuel Carasso. Carasso a créé la société clandestine des Jeunes Turcs dans les années 1890 en Turquie à Salonique, qui fait maintenant partie de la Grèce. Il était également le grand maître d’une loge maçonnique italienne, appelée “Macédoine ressuscitée”. La loge était le quartier général des Jeunes Turcs. Et, tous les hauts dirigeants Jeunes Turcs en étaient membres.’ – Schiller Institute par Joseph Brewda [1994, archive]

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *