Dualitäten & Neue Weltstörung, Falsche Flagge / 11 Sep.. 2001 / PsyOps, Kriege, Folterungen

Inhaftierungen, transferts illégaux et tortures de la CIA

Ein Beitrag von 28 August 2010, HIER.

Je reviens sur les faits. [La vidéo a été censurée]

‘Des enregistrements découverts, par hasard en 2007, à la CIA ont révélé l’interrogatoire von Ramzi Binalshibh, un des responsables des attentats du 11 September.

Ils montrent, notamment, que le terroriste souffrait déjà de schizophrénie.

Psychische Störung?

CIA-Abschaltung auch !!

Si cet homme souffrait de désordre mental, warum er nicht für unfähig erklärt wurde, vor Gericht zu stehen?

Das 2 Juni 2016, On peut lire dans un article.  

Le témoignage des détenus, von Guantanamo, se concentre sur la “Geistige Folter”, im Lager 7. Mehr, les procureurs n’y croient pas.

“Ramzi bin al-Shibh (…) dit, qu’il est soumis à des vibrations et des sons, qui rappellent ce à quoi il a été exposé par la CIA.

Le genre de bruits forts qu’ils utiliseraient pour essayer de briser ces hommes.

Dès le départ, ils comptaient les torturer? Ils ne cherchaient pas la justice?

Psychologe findet beschuldigten Verschwörer von 11 September geistig inkompetent in 2009

Un psychologue, qui a examiné l’un des accusés jugés à Guantanamo Bay, à Cuba dans le cadre des attaques terroristes du 11 September 2001, a conclu que le détenu de grande valeur était mentalement incompétent, […]

[..] Xavier Amador, Professor an der Columbia University, ein Interview mit Ramzi Binalshibh, […] er stellte fest, dass Binalshibh [bin al-Shibh] ne comprenait pas la procédure engagée contre lui et souffrait de délire, […]

“Er wurde jahrelang in geheimen CIA-Gefängnissen festgehalten.

, il a été soumis à desverbesserte Befragungstechnikenque les défenseurs des droits humains ont qualifiées de torture.”

Précédemment, les procureurs ont déclaré au tribunal que Binalshibh souffrait de problèmes de santé mentale et prenait une variété de médicaments pourla schizophrénie et /ou des troubles bipolaires“.

Mehr, la commission militaire de Guantanamo Bay n’a jamais déterminé son aptitude à subir son procès.

‘Binalshibh a reçu un diagnostic de trouble délirant de persécution.’

Mehr, les procureurs ont déclaré (dans leur dernier dossier judiciaire), que les psychiatres qui l’avaient examinés (dans le passé) pensaient, qu’il était apte, à subir son procès.

L’un des précédents avocats de la défense de Binalshibh a déclaré, que le séjour du Yéménite en détention à la CIA semble avoir contribué à ses problèmes de santé mentale.”

‘Binalshibh a passé quatre ans en détention, à la CIA (Ab September 2002).’

Er schmachtete in längerer Isolation “schwarze Seiten” Polen, in Marokko und Rumänien.

Selon d’anciens responsables de la CIA, il pourrait être provocant et pétulant.

Le rapport de l’inspecteur général de la CIA sur le programme déclare ce qui suit..

‘Dans les prisons secrètes, les détenus étaient exposés à des techniques d’interrogatoires, qui étaient ‘conçues pour disloquer psychologiquementle détenu; maximiser son sentiment de vulnérabilité und d’impuissance; und réduire ou éliminer sa volonté de résister.’

‘Selon un document judiciaire, non censuré obtenu en 2009, par le Washington Post, au moment où Binalshibh a atterri à Guantanamo Bay en 2006, Er hatte Probleme.

Le mois suivant, lors d’une visite de suivi avec Binalshibh, le médecin a rapporté que le détenu ne pouvait pas dormir “Tag oder Nacht”, en raison de problèmes qu’il a subis dans un autre établissement.

Und, qu’il s’est plaint de ‘bruits, odeurs et vibrations légères.”

“Im Januar 2007, son état s’est aggravé. Und, le même médecin a soumis un mémorandum demandant que Binalshibh reçoive des médicaments antipsychotiques sans son consentement.”

Le médecin de la Marine a déclaré, que Binalshibh souffrait d’un trouble délirant, pour lequel il n’a “keine Ahnung”. Ce qui signifie quil ne savait peut-être pas qu’il était mentalement malade.”


Les lois?

Das Übereinkommen gegen Folter und andere grausame Behandlung oder Bestrafung, unmenschlich oder erniedrigend ist ein Vertrag des internationalen Menschenrechts.

Il a été adopté, dans le cadre des Nations unies, zielte darauf ab, Folter auf der ganzen Welt zu verhindern.  

Genfer Konventionen sind grundlegende internationale Verträge im Bereich des humanitären Völkerrechts.

Sie schreiben die Verhaltensregeln vor, die in Zeiten bewaffneter Konflikte zu verabschieden sind, notamment, pour la protection des civils, humanitäre Helfer, verwundet oder, Kriegsgefangene.  

Menschenrechtsverteidiger haben Folter genannt “Befragungstechniken” que Binalshibh eine Untereinheit.  

Aucune de ces conventions s’est appliquée pour ses prisonniers détenus, dans ces “Gefängnisse”.

Prisons de non-droit

Des personnes peuvent-être enlevées, avec raisons ou non, et être torturées en toute impunité?

Pour quelles raisons des prisonniers sont-ils détenus jahrelang, dans des prisons secrètes de la CIA?

Und, sans avoir droit à une défense adéquate?  

Même si une personne rentre avec toute ses capacités mentales, dans ce genre de prison, il est difficile pour elle, de ne pas en subir des séquelles.


In einem anderen Artikel in 2010.

On apprend queDie CIA hat ein Video gefunden … des Verschwörers von 11/9 Ramzi Binalshibh

Des preuves qui n’en sont pas?   

Im 2007, un membre du personnel a découvert une boîte cachée sous un bureau […]

Und, ‘il a sorti les bandes de Binalshibh.

Des bandes cachées?

La CIA a fait allusion, pour la première fois à l’existence des enregistrements, im 2007, in einem Brief an den Richter […].

Die Regierung hat zweimal bestritten, solche Bänder zu haben; se rétractant une fois, qu’elles ont été découvertes.” 

Si les enregistrements ont fait surface, lors du procès de Binalshibh, ils pourraient mettre en évidence le rôle du Maroc, dans un programme de lutte contre le terrorisme […], qui a autorisé la CIA, à détenir des terroristes, dans des prisons secrètes et à les transférer vers d’autres pays.

Greystone?

Es ist ‘connu sous le nom de Greystone’.

‘Mais, cette affaire n’a pu être faite qu’en raison du caractère inhabituel de la prison marocaine, qui a été largement financée par la CIA, mais dirigée par des Marocains, ehemalige CIA-Beamte sagten.”

“Marokko hat die Existenz eines Internierungslagers nie anerkannt.”

“Marokko hat eine Geschichte von Gefängnismissbrauch und Menschenrechtsverletzungen.

Une commission, créée au Maroc, a identifié des décennies de torture, Verschwindenlassen, schlechte Haftbedingungen und sexuelle Gewalt.

Le rapport du département, d’État américain, […] fait état de nouvelles accusations de torture par les forces de sécurité.

‘Mais les enregistrements, nach offiziellen Angaben, ne font aucune mention du complot, von 11 septembre.

Es ist nicht bekannt, wer die Aufnahmen gemacht hat oder wie sie zum Hauptsitz der Agentur gekommen sind.”

“Seit dem Umzug nach Guantánamo, Binalshibh wirkte immer unberechenbarer.

Gerichtsakten zufolge hat er Kameras in seiner Zelle zerbrochen und sie mit Exkrementen verschmiert.”

Selon les archives judiciaires et les entretiens, il a connu des délires.

Und, ‘il se plaint, que la CIA secouait intentionnellement son lit et sa cellule.

Er stellte sich Kribbeln vor, Der Verdacht, dass Dinge auf ihn krochen.

Und, il développa un tic nerveux, obsessiv kratzen.”

“Neun Jahre nach seiner Gefangennahme, Nichts deutet darauf hin, dass Binalshibh und andere Terroristen [..] wird vor militärischen oder zivilen Prozessen stehen.”

Alors que, les enregistrements pourraient avoir une incidence sur tout procès à l’avenir, Binalshibh, d’autres accusés du 11 septembre et les conspirateurs ont ouvertement admis leurs rôles, en louant les attaques.

“Binalshibh und die anderen baten darum, sich schuldig zu bekennen.

Une décision qui mettrait fin à tout procès.

Und, sie garantirait certainement que les cassettes vidéo ne soient jamais présentées, devant un tribunal.

On n’y apprend donc, que ce sont des interrogatoires, que Binalshibh a subit;

Mehr, qu’il n’y a aucune mention du complot du 11 septembre’.

Und, ‘ils ne savent pas qui a fait les enregistrements„; und ‘ni comment ils ont atterri sous un bureau de la CIA’.

Gut, das ist großartig. L’une des agences de renseignement les plus connues des États-Unis, et ‘reconnucomme étant la plus performante au Monde ne sait pas qui fait ses interrogatoires.

Nicht besser, Jeder kann Akten in seinen Büros liegen lassen.  

Die Vereinigten Staaten sind Vertragspartei der Genfer Konventionen.

Et pourtant.

“Die Vereinigten Staaten sind Vertragspartei der Genfer Konventionen.

C.es ist règles régissent le traitement des personnes capturées durant les conflits armés.

Jeder gefangene Kämpfer hat das Recht auf humane Behandlung, verstanden, dass man zumindest einen rudimentären Unterschlupf verstehen muss, Kleider, Essen und medizinische Hilfe.

Außerdem, aucun détenu, même s’il est suspecté de crimes de guerre, tels que le meurtre de civils, ne doit être soumis à la torture, à des sanctions corporelles, ou à des traitements humiliants ou dégradants.

Wenn gefangene Kombattanten wegen Verbrechen nach dem Common Law strafrechtlich verfolgt werden, le procès doit satisfaire à certaines garanties fondamentales, pour une procédure régulière.

[- vgl: Vereinigte Staaten : Die Genfer Konventionen gelten für Häftlinge in Guantánamo]

Au nom de la démocratie?

Vermutlich, cette agence du renseignement a juste normalisé le mensonge, der Mord, Die Folter, das Geheimnis, Misstrauen gegenüber ausländischen Regierungen, et la méfiance à l’égard de son propre gouvernement.  

On sait ce qu’elle a fait au nom des États-Unis d’Amérique et de sa ”legendär” Demokratie.  

Mehr, cette Agence ne le fait même pas pour l’Amérique.

Und alles begann lange vor Guantánamo … Sie haben das Programm nicht gestoppt … Und, ils sont encore en exercice.

All die schlechten, gemeinen und schrecklichen Dinge passieren nicht nur im Film.


[Voici un récit en résumé].

Cinq personnes ont été maintenues éveillées avec du gaz .. Sie wären frei, wenn sie nicht schlafen würden 30 Tage …

Der zehnte Tag, sie heulten und heulten. …

Es herrschte völlige Stille, keine Geräusche von innen ...

Les chercheurs sont surpris.

Car ils n’entendaient aucun son, de l’intérieur.

Der Morgen des 14. Tages, Die Forscher nutzten die Gegensprechanlage, um eine Antwort zu erhalten.

Sie sagten:

"GEH ZURÜCK, ÉLOIGNEZ-VOUS DE LA PORTE. NOUS OUVRONS LES PORTES DE LA CHAMBRE ET ENTRONS À L’INTÉRIEUR POUR TESTER LES MICROPHONES.

VOUS ÊTES INVITÉ À VOUS ALLONGER À PLAT SUR LE SOL, WENN SIE DIE BESTELLUNG NICHT BEFOLGEN, Sie werden besiegt sein.

CONFORMEZ -VOUS, VOUS GAGNEREZ LA LIBERTÉ.»

Bald kam eine ruhige Antwort von innen:

"WIR WOLLEN NICHT MEHR FREIGEGEBEN WERDEN».

Der fünfzehnte Tag, … Sie öffneten den Raum.

Als sie den Raum betraten.

Ils ont vu, que quatre des cinq sujets respiraient encore.

Mehr .. aucun d’entre eux n’était en état d’être appelé ‘vivant

Ils ont vu, que la ration alimentaire, des cinq derniers jours, n’avait pas été touchée.

La chair des cuisses, du sujet mort, était manquante, et sa poitrine était enfoncée dans le drain

Ein Großteil der Muskeln und Haut der vier Fächer leben von Prüfung

Lorsque, les soldats ont essayé de les faire sortir, Sie griffen zu Gewalt.

Sie wollen nicht freigelassen werden.

Ils se battent férocement contre les soldats.

Les prisonniers ont arraché la gorge de l’un des soldats.

L’un des prisonniers a sectionné l’artère de la jambe d’un soldat en le mordant. …

An den beiden Testpersonen wurden Operationen durchgeführt.

Mehr, sans anesthésie car ils n’arrêtent pas de rire.

Lorsque les chercheurs leur ont demandé, pourquoi ils s’étaient arrachés telle partie?

Et pourquoi ils voulaient rentrer à nouveau dans la chambre?

Eine Stimme sagte:

 "Ich muss wach bleiben."

Le commandant des opérations a offert, aux deux autres sujets du test et aux trois chercheurs, d’être scellés à l’intérieur de la chambre.

Einer der Forscher erschoss den Kommandanten. Dann, il a tué le sujet du test muet.

Le chercheur a pointé son arme sur le dernier sujet de test.

Il lui a crié dessus et a dit:

“WAS BIST DU?

Betreff lächelt und sagt:

"HAST DU SO EINFACH VERGESSEN??»

“WIR SIND SIE.”

Nachdem ich das gehört habe, Der Forscher machte eine Pause und schoss dem Probanden ins Herz.

Als das Thema seine Augen schloss.

Il dit:

«Et … PRESQUE … LIBÉRÉ …»

Ist diese Geschichte wahr??

Il y en a qui disent, que c’est un peu de fiction surnaturelle, qui s’est répandue sur Internet.

Après, être apparue sur un site.

jedoch …

Manchmal, les Réalités dépassent les Fictions

Eine freie Welt? Messe? Moral?

Tägliche Zensur – Freigeist


Autres lectures

  • Verbrechersyndikat basierend auf okkulten WurzelnSo wurde MK-Ultra geboren, das berüchtigte "Mind Control" -Programm der CIA, entwickelt aus dem vom Tavistock Institute koordinierten Forschungsprojekt zur Verhaltenskontrolle, mit den Scottish Rite Masons und anderen britischen Agenturen, amerikanisch, Kanadier und Vereinte Nationen. Il est dérivé des pratiques eugéniques des nazis et de leurs études psychiatriques, sur la schizophrénie, apportées aux États-Unis, grâce à l’opération Paperclip.
  • Tod des Insassen 10028 von Guantanamo (Haji Naseem - Dies ist die Geschichte des sechsten unschuldigen Mannes, der in Guantánamo an Selbstmord gestorben sein soll) - "Ein Verhörbericht von 9 Januar 2008 sagte ein Linguist gegenüber Naseems Vernehmer, dass der Gefangene psychisch krank sei. "
  • Guantanamo Psychiatrischer Dienst - - “La folie à l’intérieur de Guantánamo: Aus dem neuen Bericht geht hervor, dass die Zahl der Gefangenen, von denen einige längst abreisen dürfen, zu Halluzinationen wird, Verzweiflung und Selbstmord “

“Mon histoire est comme beaucoup d’autres.

Im 2001, während ich in Pakistan unterwegs war, j’ai été arrêté par la police pakistanaise, et vendu à l’armée américaine, pour une prime de 3 000 $.

In Kandahar, Das US-Militär hat mich einem Stromschlag ausgesetzt, in stressigen Positionen, zu Ertrinkungssimulationen und endlosen Schlägen. … Es gab auch psychologische Folter (…) Die meisten derzeitigen Gefangenen bleiben in Guantánamo, weil sie aus dem Jemen stammen und die USA sich weigern, sie nach Hause zu schicken. Viele sind so unschuldig wie ich. Aber sie wurden in Guantánamo mehr als gefoltert 12 Jahre wegen ihrer Nationalität, und nicht wegen allem, was sie getan haben. "

  • Die Freisetzung von 17 Uüghurs von Guantanamo „Die chinesische Regierung versucht, alle Uiguren als Terroristen darzustellen, nur weil in Guantánamo Uiguren inhaftiert sind. Sie versuchen, jede Form von uigurischen Kämpfen als terroristische Aktivitäten einzustufen, und sie versuchen unsere ethnische Gruppe auszurotten ", Sagte Kadeer. "

Sie können auch mögen...

Hinterlasse eine Antwort

Deine Email-Adresse wird nicht veröffentlicht.