Drogues Toxiques Armes Industrie / Santé / Armement

Covid-19 et le complexe médico-industriel

Sur Ordo Ab Chao.ca

Par David Livingstone, le 3 avril 2021

[Sous titres ajoutés]

Partenariats public-privé

En janvier 2019, l’ancien milliardaire escroc-philanthrope Bill Gates déclare au CNBC que, investir dans des organisations de santé mondiales, visant à améliorer l’accès aux vaccins, a créé un retour de 20 fois la mise en avantages économiques [en investissement]. [1]

Le 15 mai 2020, officiellement, le président Donald Trump a annoncé l’opération Warp Speed.

Opération Warp Speed

Une opération qui vise à développer et à fournir 300 millions de doses d’un vaccin contre la maladie du coronavirus de 2019, d’ici janvier 2021.

Et, le président Trump recrute un grand nombre de sociétés de biotechnologie liées à la Fondation Bill et Melinda Gate; dont Johnson & Johnson, AstraZeneca, Novavax, Merck, Sanofi, GlaxoSmithKline et Moderna.

L’Opération Warp Speed est formée sous la forme d’un partenariat public-privé, pour acquérir une approbation et accélérer la production des vaccins, pendant la pandémie COVID-19. [2]

Autrement dit, le but est de préparer le terrain pour ‘un complexe pharmaceutique-industriel mondial’ imminent.

Complexe médico-industriel

Le concept du complexe médico-industriel est une déclinaison du célèbre discours de sortie d’Eisenhower.

Le terme est avancé pour la première fois par Barbara et John Ehrenreich en novembre 1969 et ultérieurement dans un livre intitulé: ‘The American Health Empire: Power, Profits, and Politics‘.

Durant des années 1970, le concept a fait l’objet de grand débat.

En 1980, il est popularisé par Arnold Seymour Relman, alors qu’il était rédacteur en chef du ‘New England Journal of Medicine.

Et, il a commenté, ce qui suit:

‘La dernière décennie a vu l’émergence d’un autre type de «complexe industriel» privé, avec un potentiel tout aussi important, d’influence sur les politiques publiques.’

Loi CARES

L’opération Warp Speed a débuté avec un financement d’environ 10 milliards de dollars au titre de la loi CARES (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security) est adoptée par le Congrès le 27 mars.

Un programme entre agences qui comprenaient des entreprises privées et des composantes du ministère de la Santé et des Services sociaux, dont les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la Food and Drug Administration, les National Institutes of Health et le Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), le ministère de la Défense et d’autres agences fédérales.

De plus, le ministère de l’Agriculture, le ministère de l’Énergie et le ministère des Anciens Combattants sont inclus.

BARDA

Le BARDA est créé et autorisé par la Pandemic and All-Hazards Preparedness Act [la loi sur la préparation à une pandémie et à tous les risques], en 2006.

Elle est responsable de l’acquisition et du développement de contre-mesures médicales, principalement contre le bioterrorisme; ce qui inclut les menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN), ainsi que la pandémie grippale et les maladies émergentes.

Opération Warp Speed et conflits d’intérêts?

En mai 2020, à la tête de l’opération Warp Speed, Trump nomme Moncef Slaoui, l’ancien chef du département des vaccins de GlaxoSmithKline (GSK).

Avant que, Slaoui ne soit renvoyé pour de ‘sérieuses’ allégations de harcèlement sexuel en mars 2021, la sénatrice Elizabeth Warren attire l’attention sur le conflit d’intérêts manifeste vis-à-vis de Slaoui.

Le conflit d’intérêt eu égard sa propriété de plus de 10 millions de dollars en options d’achat d’actions dans Moderna et son nouveau poste; tandis que, le gouvernement investi 483 millions de dollars dans l’entreprise pour contibuer aux essais de vaccins contre le coronavirus. [3]

Fondation Bill & Melinda Gates

Moderna, comme Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson, les principaux fabricants du vaccin COVID-19, sont toutes des entreprises financées, ou soutenues, par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Elle est la plus grande fondation caritative au monde.

Elle détient 46,8 milliards de dollars d’actifs.

Pendant, que Bill Gates réussi à réparer sa réputation de petit escroc, grâce à ses énormes contributions, ses fondations caritatives ont servi longtemps de front aux programmes des entreprises.

Cette ruse a été orchestrée par John D.Rockefeller, grand-père du mentor de Gates, David Rockefeller.

Fondée en 1913, la Fondation Rockefeller a été un contributeur notoire à la naissance de l’eugénisme.

Elle agissait en tant que, principale bailleur de fonds de l’Institut Kaiser Wilhelm en Allemagne.

Lequel a donné lieu aux politiques eugéniques barbares des nazis. [4]

Qui mène la danse?

En 1953, Norman Paul Dodd a travaillé comme conseiller financier.

Et, il a été enquêteur en chef pour le Comité spécial sur les fondations exonérées d’impôt (communément appelé le Comité Reece), qui était présidé par le membre du Congrès américain, B. Carroll Reece.

Dodd a déclaré que de nombreuses fondations faisaient délibérément campagne pour impliquer les États-Unis dans des guerres telles que la Première Guerre mondiale.

En outre, elles ont cherché des moyens de déformer l’enseignement de l’histoire américaine par un contrôle explicite du système éducatif aux États-Unis.

Les affirmations de Dodd sont devenues la pierre angulaire des théories impliquant la Fondation Ford et la Fondation Rockefeller; et, selon maintenant, le livre classique moderne de Frances Stonor Saunders, ‘Qui mène la danse?: la CIA et la guerre froide culturelle‘, il étaient les principaux vecteurs du financement secret de la CIA.

Centers for Disease Control and Prevention (CDC)

Les CDC, forment ensemble une agence nationale de santé publique des États-Unis.

Cette agence a évolué à partir du Communicable Disease Center fondé le 1er juillet 1946; qui, succède au programme de lutte contre le paludisme dans les zones de conflit de la Seconde Guerre mondiale du Office of National Defense Malaria Control Activities [Bureau de la défense nationale des activités de lutte contre le paludisme].

Avant sa fondation, les organisations ayant une influence mondiale dans la lutte contre le paludisme étaient la Malaria Commission of the League of Nations and the Rockefeller Foundation [Commission du paludisme de la Société des Nations et la Fondation Rockefeller].

La Fondation Rockefeller a grandement soutenu la lutte contre le paludisme.

Elle a cherché à faire prendre en charge certains de ses efforts par les gouvernements et elle a collaboré avec l’agence. [5]

En 1967, il est devenu le National Communicable Disease Center [Centre national des maladies transmissibles] (NCDC) et en 1970, les Centres de contrôle des maladies (CDC).

La Fondation CDC, qui fonctionne indépendamment des CDC en tant qu’organisation privée à but non lucratif, a été autorisée par l’article 399F de la loi sur les services de santé publique.

Depuis, elle soutient la mission du CDC en partenariat avec le secteur privé, en incluant des organisations, des fondations, des entreprises, des groupes éducatifs, et des individus.

Conflit d’intérêts?

Jeanne Lenzer, rédactrice en chef adjointe du ‘British Medical Journal’ indique que, les dons des CDC ne représentent pas un conflit d’intérêts.

Malgré cette affirmation, elle écrit ce qui suit en 2015.

‘L’agence reçoit des millions de dollars en dons et financements de l’industrie, directement et indirectement.

Et, plusieurs actions et recommandations récentes de l’agence CDC ont soulevé des questions sur la science qu’elle cite, les lignes directrices cliniques qu’elle promeut et l’argent qu’elle investit.’ [6]

Tom Frieden, directeur de l’agence du CDC de 2009 à 2017, a expliqué au BMJ:

‘Les partenariats public-privé permettent aux CDC de faire plus, plus rapidement.

Les valeurs fondamentales de l’agence qui, sont la responsabilité, le respect et l’intégrité, guident la façon dont les CDC dépensent les fonds qui leurs sont confiés.

Quand de possibles conflits d’intérêts surviennent, nous prenons un examen attentif pour nous assurer que les politiques et directives appropriées sont suivies, avant d’accepter des dons de l’extérieur. [7]

En juin 2019, Frieden a plaidé coupable pour trouble à l’ordre public, à New York.

En 2018, il a fait face à des accusations de délit d’attouchement forcé, d’abus sexuel au troisième degré et de harcèlement au deuxième degré; mais, il ont été abandonnées.

Frieden a publié une déclaration peu de temps après son arrestation, déclarant que les allégations ‘ne reflétaient pas’ son ‘comportement public ou privé ou ses valeurs’. [8]

Moderna Inc.

Moderna, une société pharmaceutique et biotechnologique américaine basée à Cambridge, est la société biotechnologique privée ayant le plus de valeur aux États-Unis. [9]

ARN messager

Moderna se concentre sur la découverte de médicaments, le développement de médicaments et les technologies vaccinales basées sur l’ARN messager (ARNm – messenger RNA).

La plate-forme technologique de Moderna insère de l’ARNm modifié par des nucléosides synthétiques (ARNm) dans des cellules humaines à l’aide d’un revêtement de nanoparticules lipidiques.

Ensuite, cet ARNm, reprogramme les cellules pour déclencher des réponses immunitaires.

Il s’agit d’une nouvelle technique; qui, a été abandonnée par d’autres fabricants en raison de préoccupations concernant la toxicité des nanoparticules lipidiques à des doses élevées ou fréquentes. [10]

En 2010, ModeRNA Therapeutics a été créé pour commercialiser la recherche de Derrick Rossi, un biologiste des cellules souches.

Rossi développe une méthode de modification de l’ARNm, en le transfectant d’abord dans des cellules humaines.

Puis, il est dédifférencié en cellules souches de moelle osseuse; lesquelles, pourraient ensuite être différenciées en fonction des types de cellules cibles souhaités.

Rossi a contacté Tim Springer, membre du corps professoral de l’Université Harvard, qui a sollicité un co-investissement de Kenneth R. Chien, Robert Langer et de la société de capital-risque Flagship Ventures.

En mars 2013, le destin de Moderna est transformé en signant un accord d’option exclusive de cinq ans avec AstraZeneca pour découvrir, développer et commercialiser l’ARNm pour des traitements thérapeutiques des maladies cardiovasculaires, métaboliques, rénales, et dans des cibles sélectionnées dans le domaine du cancer.

L’accord comprenait un paiement initial de 240 millions de dollars à Moderna, un paiement qui était “l’un des plus gros paiements initiaux jamais réalisés dans un accord de licence de l’industrie pharmaceutique et n’impliquant pas un médicament déjà testé dans des essais cliniques”, et huit pour cent de part dans Moderna. [11]

Environnement toxique

En 2016, une enquête de STAT a révélé que, l’environnement de travail toxique de Moderna a chassé, pendant des années, les meilleurs talents; en raison, de l’ego de son PDG, Stéphane Bancel qui a gravi les échelons du géant pharmaceutique Eli Lilly.

Finalement, il a dirigé l’opération belge de la société.

Puis, il devient le PDG de la société française de diagnostique, bioMérieux.

Au moins une douzaine de cadres de haut niveau ont démissionné au cours des quatre années précédentes, y compris des responsables des finances, de la technologie, de la fabrication et de la science.

Un exemple est l’embauche de renom Joseph Bolen, qui est venu à bord en 2013 pour diriger les efforts de Recherche et Développement (R&D) de Moderna.

Mais, en 2016, il démissionne brusquement.

Une personne proche de l’entreprise à l’époque a déclaré:

«Aucun scientifique sain d’esprit ne quitterait cet emploi, à moins qu’il y ait quelque chose qui ne va pas avec la science ou le personnel.» [12]

Une société très secrète

La société n’a publié aucune donnée soutenant sa technologie tant vantée.

Et, elle est si secrète que certains candidats doivent signer des accords de non-divulgation avant de se présenter à un entretien.

Lorsque Moderna a transféré ses deux premiers potentiels vaccins dans des essais sur l’homme en 2016, les dirigeants n’ont pas révélé les maladies ciblées par les vaccins.

Et, ils n’ont pas répertorié les études dans le registre public fédéral, ClinicalTrials.gov.

Peter Kolchinsky, qui détient une participation dans la société RA Capital Management, a déclaré:

‘Nous pensons que, lorsque le monde aura l’occasion de voir Moderna, il verra quelque chose de bien plus vaste dans sa portée que personne n’a vu auparavant.[13]

En février 2016, l’éditorial Nature critique Moderna pour sa non publication d’articles évalués par des pairs de sa technologie; alors que, la plupart des autres sociétés de biotechnologie émergentes et établies le font.

Et, il a comparé son approche à celle de Theranos, qui a échoué de manière controversée. [14]

En septembre 2018, Thrillist a publié un article intitulé «Pourquoi cette start-up technologique secrète pourrait être le prochain Theranos.» [15]

Il a critiqué sa réputation reposant sur le secret et l’absence de validation scientifique, ou d’examen indépendant sur ses recherches par les pairs.

Et ceci, bien qu’ayant la valeur la plus élevée par apport à n’importe quelle société privée de biotechnologie des États-Unis, s’élevant à plus de 5 milliards de dollars. [11] [33]

Un ancien scientifique de Moderna a dit à Stat:

‘C’est un cas des nouveaux vêtements de l’empereur.

Ils dirigent une société d’investissement; et, espérons-le, [qu’ils] développent également un médicament qui réussit.’ [16]

Moderna en bourse

En 2018, la société est rebaptisé ‘Moderna Inc.’.

Et, elle a encore élargi son portefeuille dans le développement de vaccins.

En décembre 2018, Moderna est devenue la plus grande introduction en bourse dans le domaine des biotechnologies de l’histoire, levant 621 millions de dollars sur le NASDAQ et impliquant une valorisation globale de 7,5 milliards de dollars pour l’ensemble de la société. [17]

À la fin 2019, les dépôts de la SEC ont montré que Moderna a accumulé des pertes de 1,5 milliard de dollars depuis sa création, avec une perte de 514 millions de dollars en 2019 seulement.

Et, elle a levé 3,2 milliards de dollars en capitaux propres depuis 2010. [18]

MIT [Massachusetts Institute of Technology]

L’Institut Koch ‘Intégrée’ sur le Cancer du MIT [Koch Institute for Integrative Cancer Research].

Bobert Langer

Bobert Langer, le fondateur de Moderna, travaille en étroite collaboration avec la Fondation Bill et Melinda Gates.

Langer, l’ingénieur le plus cité de l’histoire, détient plus de 1 400 brevets accordés ou en attente et il est un entrepreneur prolifique, ayant participé à la fondation de plus de 40 sociétés de biotechnologie, dont Moderna.

La dernière flambée des actions de Moderna, due aux ventes mondiales de son vaccin Covid-19, a fait de Langer un milliardaire.

Il est le troisième actionnaire de Moderna à franchir le seuil de 1 milliard de dollars en 2020. [19]

Le laboratoire de recherche de Langer au MIT est le plus grand laboratoire de génie biomédical au monde, avec plus de 10 millions de dollars en subventions annuelles et plus de 100 chercheurs.

Koch Institute for Integrative Cancer Research

De plus, Langer est membre du corps professoral du programme Harvard-MIT en sciences et technologie de la santé et du Koch Institute for Integrative Cancer Research.

Le Koch Institute for Integrative Cancer Research est un centre de recherche sur le cancer, affilié au Massachusetts Institute of Technology (MIT).

En octobre 2007, l’Institut est lancé grâce à une subvention de 100 millions de dollars de David Hamilton Koch.

Et, en décembre 2010, le centre de recherche de 180 000 pieds carrés (17 000 m2) a ouvert, remplaçant le Centre de recherche sur le cancer (CCR) du MIT. [20]

MIT Media Lab

En août 2019, Langer est l’un des signataires d’une lettre en ligne en défense du directeur du MIT Media Lab, Joi Ito.

Joi Ito a démissionné de ses fonctions au MIT, de Harvard, de la Fondation John D. et Catherine T. MacArthur, de la Fondation Knight, de Pure Tech Health et de la New York Times Company, à la suite d’allégations de liens financiers avec Epstein.

Evgeny Morozov a suggéré que John Brockman était le «facilitateur intellectuel» qui a permis à des universitaires si éminents de s’associer à Epstein, comme Ito et Marvin Minsky.

Dans les années 1950, Minsky a fondé le projet intelligence artificielle [AI] au MIT, un prédécesseur de l’ordinateur de l’école Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL). [21]

Le Media Lab a été fondé en 1985 par Nicholas Negroponte et l’ancien président du MIT Jerome Wiesner, le fondateur de Cybernetics.

Depuis 1988, le laboratoire a gagné en popularité, quand Stewart Brand, l’associé de longue date de Brockman, a publié ‘The Media Lab: Inventing the Future au MIT’.

Où Langer a déclaré:

“Pour moi, les très bonnes choses qu’il a faites pour le MIT et pour le monde – l’emportent de loin sur les mauvaises choses.” [22]

Bill Gates & Jeffrey Epstein

Aussi, Bill Gates a commencé une amitié régulière avec Epstein, après avoir été reconnu coupable de crimes sexuels.

En outre, les employés de la fondation de Gates ont effectué plusieurs visites au manoir d’Epstein.

Vers 2011, Epstein s’est entretenu avec la Fondation Bill et Melinda Gates et JPMorgan Chase au sujet de la création du Global Health Investment Fund [GHIF].

Le GHIF est un projet de fonds caritatif de plusieurs milliards de dollars destiné à fournir aux ‘investisseurs individuels et institutionnels la possibilité de financer des technologies de santé mondiales, dont le potentiel est de sauver des millions de vies dans les pays à faible revenu.’ [23]

La même année, les participants repère Gates et Epstein engagés dans une conversation privée, lors d’une conférence TED (Technology, Entertainment and Design) à Long Beach, en Californie.

En 2013, Gates vole sur le ‘Lolita Express’ d’Epstein de l’aéroport de Teterboro dans le New Jersey à Palm Beach, en Floride, selon un manifeste de vol.

En octobre 2014, Gates a fait don de 2 millions de dollars au Media Lab. [24]

CEPI [Coalition for Epidemic Preparedness Innovations]

Dicter l’agenda mondial de la santé et de l’agriculture

Une étude majeure publiée en 2016 par le Global Policy Forum indépendant, qui surveille le travail des organes des Nations Unies et l’élaboration des politiques mondiales, a averti que la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fondation Rockefeller et d’autres exercent une influence croissante sur la prise de décision politique.

Et, qu’ils dictent l’agenda mondial de la santé et de l’agriculture dans les pays en développement.

D’après l’étude, le donateur, de loin le plus important, est la Fondation Bill et Melinda Gates; qui, a donné 2,6 milliards de dollars en 2012, contre 1,2 milliard de dollars sur les neuf plus grandes fiducies américaines.

L’étude affirme que de nombreuses fondations permettent aux pays riches et à leurs entreprises d’atteindre leurs propres fins dans les pays en développement; en mettant en place des partenariats public-privé avec des sociétés pharmaceutiques, qui favorisent certains types d’agriculture d’entreprise et l’utilisation de la biotechnologie pour la santé et l’agriculture. [25]

Forum Économique Mondial, Gates, CEPI et OMS

En 2017, lors du Forum Économique Mondial de Davos (WEF), Gates a lancé CEPI, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations, en collaboration avec les gouvernements de Norvège, d’Inde, du Japon et d’Allemagne. Ainsi que, le Wellcome Trust du Royaume-Uni qui est la quatrième fondation caritative la plus riche dans le monde.

Le CEPI, qui se concentre sur le «plan des maladies prioritaires» de l’OMS, a été identifié comme un «acteur clé dans la course au développement d’un vaccin» contre la maladie du Coronavirus en 2019. [26]

Tedros Adhanom, Gates et OMS

Le 30 janvier 2020, Tedros Adhanom, Directeur général de l’OMS a déclaré une urgence de santé publique de portée internationale ou PHIEC.

Cette événement survient deux jours après que Tedros a rencontré le président chinois, Xi Jinping, à Pékin.

Ils ont discuté sur l’augmentation spectaculaire de cas graves par un nouveau coronavirus à Wuhan; et, dans les régions environnantes qui ont atteint des proportions dramatiques.

Adhanom est devenu chef de l’OMS en 2017.

Jusqu’en 2016, Il a été ministre des Affaires étrangères de l’Éthiopie.

Il a rencontré Bill Gates lorsqu’il était ministre éthiopien de la Santé et il est devenu le président du conseil d’administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme [Global Fund], qui est lié à Gates.

En avril 2017, Richard J. Hatchett, qui était l’ancien directeur de BARDA, un membre du Homeland Security Council sous George W. Bush, et du United States National Security Council, sous Obama, est devenu le PDG à plein temps.

Operation Warp Speed

ModeRNA et vaccin COVID-19

En janvier 2020, le CEPI a annoncé qu’il financerait la fabrication d’un vaccin à ARNm par Moderna. [27]

En mars 2020, lors d’une réunion à la Maison Blanche entre l’administration Trump et les dirigeants pharmaceutiques, Stéphane Bancel et le PDG de Moderna ont déclaré à Trump que la société pourrait avoir un vaccin COVID-19 prêt dans quelques mois.

Le lendemain, la FDA a approuvé les essais cliniques du candidat vaccin Moderna.

Et, plus tard, Moderna reçoit un investissement de 483 millions de dollars de l’opération Warp Speed.

En avril 2020, pendant que, le cours de l’action Moderna augmente suite à l’annonce d’essais imminents sur humains de phase 2 pour son potentiel vaccin COVID-19, la participation de Bancel d’environ 9% augmente à plus d’un milliard de dollars. [28]

Mesures et accélération de mise sur le marché des vaccins

En août 2020, huit entreprises sont sélectionnées pour un financement d’environ 11 milliards de dollars, afin d’accélérer le développement et la préparation de la fabrication de leurs vaccins candidats respectifs.

Les développeurs de vaccins, les différentes technologies vaccinales et les traitements recevant un financement de la recherche gouvernementale étaient Johnson & Johnson, AstraZeneca, Moderna, Novavax, Merck, Sanofi et GlaxoSmithKline.

En 2015, Novavax reçoit une subvention de 89 millions de dollars de la Fondation Bill & Melinda Gates, pour soutenir le développement d’un vaccin contre le virus respiratoire syncytial humain chez les nourrissons, via la vaccination maternelle.

Mai 2020, Novarax reçoit un financement de 388 millions de dollars du CEPI. [29]

Et, juin 2020, CEPI annonce investir un total de 383 millions de dollars, dans un partenariat avec AstraZeneca pour la production de 300 millions de doses de son vaccin. [30]

Moderna a signé des contrats de fourniture de petits volumes avec les gouvernements, tarifant un régime à deux doses jusqu’à 74 $.

Johnson & Johnson a accepté de fournir aux États-Unis 100 millions de doses de son vaccin pour plus d’un milliard de dollars du gouvernement fédéral, ce qui implique un prix par dose d’environ 10 dollars.

Dans le cadre d’un accord annoncé le mois dernier, les États-Unis ont accepté de payer à Pfizer Inc. et à l’allemand BioNTech 1,95 milliard de dollars pour 100 millions de doses, ce qui suggère un prix de 19,50 dollars la dose et de 39 dollars les deux doses.

AstraZeneca, quant à elle, accepte de fournir 300 millions de doses aux États-Unis pour 1,2 milliard de dollars; soit un coût de 4 dollars la dose.

Inquiétudes sécuritaires

Cependant, les tentatives visant à accélérer l’approbation du vaccin Covid-19, tels qu’avec l’opération Warp Speed, ont suscité des inquiétudes, quant à la sécurité.

De ce fait, les grands développeurs de vaccins se sont engagés le 8 septembre 2020, à soumettre leurs vaccins candidats pour approbation; et, seulement après que, les essais de la phase 3 montre l’efficacité d’un vaccin.

Le groupe de neuf sociétés comprend Moderna, AstraZeneca et la collaboration en cours entre Pfizer et BioNTech.

Les hauts dirigeants de Merck, GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Sanofi et Novavax ont aussi signé cet engagement.

Cependant, après l’annonce des premiers résultats des essais des candidats vaccins Pfizer et BioNTech, les promoteurs reviennent sur leurs garanties.

L’autorisation d’utilisation d’urgence par la FDA

Et, il ont affirmé, qu’ils allaient de l’avant par une autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA; en se fondant uniquement sur les résultats préliminaires et avant l’achèvement des essais de la phase 3. [31]

Vers la même période, de hauts responsables américains de la santé ont accusé la FDA de prendre des décisions indépendantes, à vocation scientifique.

En août 2020, après que Trump a faussement vanté le traitement comme une percée, Stephen Hahn, le commissaire de la FDA, déforme les données relatives à la capacité du plasma sanguin, prélevé sur des patients atteints de Covid-19.

Hahn a présenté des excuses partielles; mais, il n’a pas complètement corrigé ses remarques trompeuses.

De même, le secrétaire à la Santé Alex Azar a fait une fausse affirmation presque identique,selon laquelle le plasma sanguin pourrait réduire de 35% les décès de Covid-19.

Et, il n’a pas aussi rétracté ses propos. [32]

Les principaux candidats au vaccin Covid-19 et essais inachevés

Le 23 septembre 2020, William A. Haseltine, professeur à la Harvard Medical School, a écrit à Forbes que Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson, toutes les entreprises financées ou soutenues par la Fondation Bill & Melinda Gates, sont les principaux candidats pour l’achèvement d’un vaccin Covid-19.

Et, que les données sont susceptible d’être publié dans les mois à venir.

Ces sociétés ont publié leurs protocoles d’essais de vaccins.

Cette action inhabituellement transparente, au cours d’un important essai médicamenteux, a plutôt soulevé des inquiétudes inattendues lors d’une inspection minutieuse des protocoles.

Ces essais semblent conçus pour prouver que leurs vaccins fonctionnent et même si les effets mesurés sont minimes. [33]

En décembre 2020, aucun vaccin à ARNm n’avait terminé les essais cliniques de phase III, ou n’a été autorisé, pour une utilisation prophylactique contre le COVID-19.

Pourtant, en vertu des autorisations de l’utilisation d’urgence de la FDA et d’organismes de réglementation d’autres pays, les vaccins Moderna et Pfizer COVID-19 sont approuvés pour la commercialisation. [34]

Industrie des vaccins

En 2021, Pfizer prévoit de réaliser 15 milliards de dollars de revenus du vaccin Covid-19, avec une marge bénéficiaire de 20%, qu’il partagera avec BioNTech.

Moderna s’attend à gagner 18,4 milliards de dollars; mais, elle n’a pas révélé sa marge bénéficiaire.

Les analystes prévoient que le marché du vaccin Covid-19 atteindra 10 milliards de dollars par an.

Les analystes prédisent que les ventes de vaccins en 2021 de Moderna et Novavax dépasseront celles des trois plus grands producteurs de vaccins qui dominaient le marché avant Covid-19: Merck, GSK et Sanofi.

Ces derniers n’ont pas encore apporté de vaccin Covid-19 dans le marché. [35]

Comme le résume Bill Gates:

‘Probablement, les vaccins ont sauvé plus de vies que tout autre moyen.

‘Si nous pouvons, prendre des vaccins et les appliquer davantage dans le secteur du cancer, cela change complètement les chiffres; parce que le marché du cancer est, cela représente plus de 10 fois la R&D [Recherche et Développement], plus de 10 fois les dépenses, en potentiel de croissance.’ [36]

Sur Ordo Ab Chao.ca

Par David Livingstone, le 3 avril 2021


Autres


Références de l’article de David Livingstone

~

[1] Matthew J. Belvedere. “Bill Gates: My ‘best investment’ turned $10 billion into $200 billion worth of economic benefit.” CNBC (January 23, 2019). From https://www.cnbc.com/2019/01/23/bill-gates-turns-10-billion-into-200-billion-worth-of-economic-benefit.html

[2] “Fact Sheet: Explaining Operation Warp Speed”. US Department of Health and Human Services. November 10, 2020. From https://web.archive.org/web/20201219231756/https://www.hhs.gov/coronavirus/explaining-operation-warp-speed/index.html

[3] Corcoran, Kieran (May 16, 2020). “The ex-pharma exec leading Trump’s COVID-19 vaccine program has $10 million in stock options for a company getting federal funding”. Business Insider. From https://web.archive.org/web/20201116154258/https://www.businessinsider.com/moncef-slaoui-leading-trump-vaccine-push-10m-holding-moderna-conflict-2020-5?r=US&IR=T

~

[4] Schmuhl, Hans Walter (2008). Kaiser Wilhelm Institute for Anthropology, Human Heredity and Eugenics, 1927–1945. [Dordrecht, Netherlands]: Springer. p. 87.

[5] Stapleton DH (2004). “Lessons of history? Anti-malaria strategies of the International Health Board and the Rockefeller Foundation from the 1920s to the era of DDT”. Public Health Rep. 119 (2): 206–15. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1497608

~

[6] Jeanne Lenzer. “Centers for Disease Control and Prevention: protecting the private good?” British Medical Journal (May 15, 2015). From https://static1.squarespace.com/static/58d417c8c534a598c8c22474/t/59df91238dd0414a334e1ecf/1507823909521/BMJ+Lenzer+CDC+private+good.pdf

[7] Jeanne Lenzer. “Centers for Disease Control and Prevention: protecting the private good?” British Medical Journal (May 15, 2015). From https://static1.squarespace.com/static/58d417c8c534a598c8c22474/t/59df91238dd0414a334e1ecf/1507823909521/BMJ+Lenzer+CDC+private+good.pdf

[8] “The Latest: Ex-CDC boss denies woman’s groping allegation”. Associated Press. From https://apnews.com/d31be1b949ad471687c67e98e1e17645

[9] Andrew Zaleski. “Bill and Melinda Gates are placing bets on this biotech in the race to develop a Zika vaccine.” CNBC (May 19, 2017) From https://www.cnbc.com/2017/05/18/bill-and-melinda-gates-bet-on-this-biotech-to-develop-zika-vaccine.html

~

[10] Garde, Damien (September 13, 2016). “Ego, ambition, and turmoil: Inside one of biotech’s most secretive startups”. Stat. Damien Garde. “Ego, ambition, and turmoil: Inside one of biotech’s most secretive startups.” STAT (September 13, 2016). From https://www.statnews.com/2016/09/13/moderna-therapeutics-biotech-mrna/; Garde, Damien (January 10, 2017). “Lavishly funded Moderna hits safety problems in bold bid to revolutionize medicine”. Stat. Archived from the original on November 16, 2020. Retrieved May 19, 2020. From https://web.archive.org/web/20201116154151/https://www.statnews.com/2017/01/10/moderna-trouble-mrna/

~

[11] Andrew Pollack (March 21, 2013). “AstraZeneca Makes a Bet on an Untested Technique”. The New York Times. Archived from the original on November 16, 2020. Retrieved December 11, 2013. From https://web.archive.org/web/20201116154310/https://www.nytimes.com/2013/03/21/business/astrazeneca-to-pay-240-million-to-moderna-therapeutics.html

[12] Garde, Damien (September 13, 2016). “Ego, ambition, and turmoil: Inside one of biotech’s most secretive startups”. Stat. Damien Garde. “Ego, ambition, and turmoil: Inside one of biotech’s most secretive startups.” STAT (September 13, 2016). Retrieved from https://www.statnews.com/2016/09/13/moderna-therapeutics-biotech-mrna/

~

[13] Garde, Damien (September 13, 2016). “Ego, ambition, and turmoil: Inside one of biotech’s most secretive startups”. Stat. Damien Garde. “Ego, ambition, and turmoil: Inside one of biotech’s most secretive startups.” STAT (September 13, 2016). Retrieved from https://www.statnews.com/2016/09/13/moderna-therapeutics-biotech-mrna/

[14] “Research not fit to print”. Nature. 34 (115). February 5, 2016. Archived from the original on November 16, 2020. Retrieved May 19, 2020.  Retrieved from https://web.archive.org/web/20201116154214/https://www.nature.com/articles/nbt.3488]

[15] McGauley, Joe (September 23, 2018). “Why This Secretive Tech Start-Up Could Be The Next Theranos”. Thrillist. Retrieved from https://www.thrillist.com/tech/nation/what-does-moderna-therapeutics-do-why-is-it-a-silicon-valley-secret

~

[16] Garade, Damien (September 13, 2016). “Ego, ambition, and turmoil: Inside one of biotech’s most secretive startups”. Stat. Archived from the original on November 16, 2020. Retrieved May 18, 2020. Retrieved from https://web.archive.org/web/20201116154313/https://www.statnews.com/2016/09/13/moderna-therapeutics-biotech-mrna/

[17] Mukherjee, Sy (December 8, 2018). “Moderna Had the Biggest Biotech IPO Ever. Here’s What That Says About the Industry’s Future”. Fortune. Archived from the original on November 16, 2020. Retrieved May 18, 2020.  Retrieved from https://web.archive.org/web/20201116154242/https://fortune.com/2018/12/08/moderna-ipo-biotech-future/

[18] Elizabeth Cohen (November 30, 2020). “Moderna applies for FDA authorization for its Covid-19 vaccine”. CNN. Retrieved from https://www.cnn.com/2020/11/30/health/moderna-vaccine-fda-eua-application/index.html

[19] “Moderna’s Stock Rally Makes Bob Langer a Billionaire.” CEO Today (Nov 13, 2020).

[20] Trafton, Anne (October 9, 2007). “David H. Koch gives $100 million to MIT for cancer research”. MIT News Office. Retrieved from http://web.mit.edu/newsoffice/2007/koch-institute-1009.html

~

[21] Evgeny Morozov. “Jeffrey Epstein’s Intellectual Enabler.” The New Republic (August 22, 2019). Retrieved from https://newrepublic.com/article/154826/jeffrey-epsteins-intellectual-enabler

[22] Max Larkin. “Embattled After Epstein, Media Lab Director Joi Ito Gets Public Support.” Wbur (August 28, 2019). Retrieved from https://www.wbur.org/edify/2019/08/28/media-lab-director-epstein-gets-public-support

[23] [24] Emily Flitter & James B. Stewart. “Bill Gates Met With Jeffrey Epstein Many Times, Despite His Past.” New York Times (October 12, 2019).

[25]  John Vidal. “Are Gates and Rockefeller using their influence to set agenda in poor states?” The Guadian (Janunary 15, 2016). Retrieved from https://www.theguardian.com/global-development/2016/jan/15/bill-gates-rockefeller-influence-agenda-poor-nations-big-pharma-gm-hunger

~

[26] Peter Coy. “The Road to a Coronavirus Vaccine Runs Through Oslo.” Bloomberg News (February 13, 2020).

[27] “Moderna Announces Funding Award from CEPI to Accelerate Development of Messenger RNA (mRNA) Vaccine Against Novel Coronavirus.” Press Release (January 23, 2020). Retrieved from https://investors.modernatx.com/news-releases/news-release-details/moderna-announces-funding-award-cepi-accelerate-development

[28] Tognini, Giacomo (3 April 2020). “Moderna CEO Stéphane Bancel Becomes A Billionaire As Stock Jumps On Coronavirus Vaccine News”. Forbes. Retrieved from https://web.archive.org/web/20200403145433/https://www.forbes.com/sites/giacomotognini/2020/04/03/moderna-ceo-stphane-bancel-becomes-a-billionaire-as-stock-jumps-on-coronavirus-vaccine-news/#1ff51f865bf3

[29] “Novavax Jumps on $388 Million Funding From Vaccine Coalition (1).” Bloomberg Law (May 11, 2020). Retrieved from https://news.bloomberglaw.com/pharma-and-life-sciences/novavax-gets-388-million-in-funding-from-vaccine-coalition

~

[30] “CEPI partners with AstraZeneca to manufacture 300 million globally accessible doses of COVID-19 vaccine.” CEPI (June 4, 2020). Retrieved from https://cepi.net/news_cepi/cepi-partners-with-astrazeneca-to-manufacture-300-million-globally-accessible-doses-of-covid-19-vaccine/

[31] Safura Abdool Karim (December 18, 2020). “Emergency use authorization of Covid-19 vaccines could hinder global access to them”. STAT. Retrieved from https://www.statnews.com/2020/12/18/emergency-use-authorization-covid-19-vaccine-hinders-global-access/

[32] Lev Facher. “Amid broad mistrust of FDA and Trump administration, drug companies seek to reassure public about Covid-19 vaccine safety.” Stat (September 8, 2020). Retrieved from https://www.statnews.com/2020/09/08/pharma-pledge-reassure-covid-19-safety/

~

[33] William A. Haseltine “Covid-19 Vaccine Protocols Reveal That Trials Are Designed To Succeed.” Forbes (September 23, 2020).

[34] Singh, Jerome Amir; Upshur, Ross E G (2020). “The granting of emergency use designation to COVID-19 candidate vaccines: implications for COVID-19 vaccine trials”. The Lancet Infectious Diseases. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7832518; Safura Abdool Karim (December 18, 2020). “Emergency use authorization of Covid-19 vaccines could hinder global access to them”. STAT. Retrieved from https://www.statnews.com/2020/12/18/emergency-use-authorization-covid-19-vaccine-hinders-global-access/

[35] “Coronavirus and the money behind vaccines.” Financial Times (March 10, 2021). Retrieved from https://www.youtube.com/watch?v=0BuCt2vtVjc

[36] “Coronavirus and the money behind vaccines.” Financial Times (March 10, 2021). Retrieved from https://www.youtube.com/watch?v=0BuCt2vtVjc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.